BENAICH Maurice [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 12 janvier 1909 à Oran, ébéniste, syndicaliste à la CGTU, secrétaire des JC d’Oranie devenant permanent communiste ; sanctionné par le parti, déplacé à Sidi-bel-Abbès en 1933.

Appartenant à une famille israélite de citoyenneté française, Maurice Benaïch, ouvrier ébéniste, est dès le début des années 1920, l’animateur des Jeunesses communistes à Oran et du syndicalisme combattif de la CGTU. À la scission avec la CGT en1921, il devient secrétaire adjoint de l’Union départementale CGTU d’Oran ; en 1931, il est délégué à la Bourse du travail. Il serait encore en 1932 le secrétaire des Jeunesses communistes d’Oran qui ne compteraient plus qu’une vingtaine de membres. A cette époque le communisme en Algérie est au plus bas ; la police donne 130 ou 150 militants actifs pour la Région Algérie. Maurice Benaïch est en 1932 le candidat du Parti communiste aux élections législatives dans la 3è circonscription d’Oran, sans grand succès. Il aurait été emprisonné momentanément pour ses activités militantes. L’autre figure importante du communisme à Oran est Mardochée Azuelos*.

Selon un rapport de police, il y aurait dispute ou rivalité à la direction du rayon communiste d’Oran dont Maurice Benaïch est permanent, avec le jeune activiste montant Nicolas Zannettacci*. Selon les souvenirs de celui-ci qui devient la nouvelle figure du communisme en Oranie, recueillis en1976-1977, M. Benaïch se montrait « sectaire et peu porté à accepter l’idée d’indépendance de l’Algérie ». En tout cas, c’est à la fin de 1932 ou au début 1933 que la Commission coloniale du Parti communiste envoie de Paris, Paul Radiguet* formé dans le groupe des Jeunesses communistes, pour relancer l’organisation communiste en Oranie. Son séjour sera bref et se serait traduit par le déplacement de Maurice Benaïch à Sidi-Bel-Abbès.

Le commissaire central de police de Sidi-Bel-Abbès signale au préfet d’Oran que Maurice Benaïcha pris la tête du cortège dans la rue, des ouvriers terrassiers en grève, et qu’il est le principal orateur du meeting du 1er Août 1933. Il ajoute : « Benaïch qui a fait son changement, est désormais citoyen et électeur de Sidi-bel-Abbès ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151511, notice BENAICH Maurice [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 25 décembre 2013, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat. France, Paris, F7 13130. — Arch. de la Wilaya d’Oran. dossier 3073. —La Lutte Sociale.-Interviews d’A. Ouzegane et N. Zannettacci, 1976-1977, par J.-L. Planche. — J. Delorme, mémoire sur Sidi-bel-Abbès, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément