BENKHEDDA Braham [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Frère cadet de Benyoussef Benkhedda ; hospitalier à Blida ; secrétaire de la région communiste, membre suppléant du Comité central du PCA en 1949 ; se tient en retrait.

Le frère de Benyoucef Benkhedda* (ci-dessus), le nationaliste très connu du MTLD qui tient une pharmacie à Blida, est hospitalier dans cette même ville. Rappelons que le père était magistrat à Berrouaghia. Comme son frère, le jeune Braham Benkhedda est passé par le collège colonial de Blida. Surtout il est devenu communiste, ce qui est loin d’être un cas unique d’engagements politiques opposés dans une même famille. Qui plus est, il devient en 1949, secrétaire de la région communiste de Blida ; il est élu membre suppléant du Comité central du PCA au Ve congrès du parti qui se tient à Oran les 26-29 mai 1949. Il est candidat du PCA à différentes élections.

Cependant cette rivalité dans la famile le gène ; il a eu beaucoup de répugnance, selon ses proches, à militer à Blida, où il n’a jamais pris la parole en public. Il a toujours préféré se manifester au dehors de la ville. Il se met progressivement en retrait du PCA au début des années cinquante quand son frère s’impose parmi les membres les plus importants du courant centraliste du MTLD.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151577, notice BENKHEDDA Braham [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 26 décembre 2013, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Liberté, 1949-50. — Témoignages recueillis par A. Taleb Bendiab.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément