MOLINA Antoine [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Ouvrier menuisier à Sidi-Bel-Abbès (Algérie) ; syndicaliste CGTU organisateur des grèves du bâtiment ; de retour à Sidi-Bel-Abbès, employé municipal de la mairie Justrabo*

En 1933, Antoine Molina est secrétaire du syndicat CGTU du Bâtiment à Sidi-Bel-Abbès conduisant une importante grève des terrassiers ; il est ouvrier menuisier et communiste.

En 1935, Antoine Molina est secrétaire de l’Union locale CGTU ; en 1936, il est condamné à 4 mois de prison et 50 francs d’amende à la suite d’une altercation avec le maire, gros colon. Tous les témoignages le donnent comme une des principales figures du syndicalisme à Sidi-Bel-Abbès jusqu’en 1939. Il quitte la ville et y revient après 1947 ; il sera alors embauché par la municipalité du maire communiste René Justrabo*. Il meurt 2 ou 3 ans plus tard à Beni-Saf.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151673, notice MOLINA Antoine [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 30 décembre 2013, dernière modification le 30 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : La Lutte Sociale, 1933-1937. — Témoignages cités dans J. Delorme, Mémoire sur les communistes de Sidi-Bel-Abbès, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément