BOUROUIBA Rachid [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 29 juillet 1917 à Alger, frère de Boualem Bourouiba et de Hassen Bourouina, instituteur membre du SNI, responsable en 1952 de l’UL CGT d’Affreville (Khémis-Miliana) ; après l’indépendance, professeur à la Faculté des lettres d’Alger et doyen.

Après l’école primaire à Sétif et primaire supérieure à Ménerville (Thénia), ayant obtenu le Brevet élémentaire, Rachid Bourouiba entre à l’école normale de Bouzaréah en 1936. Il fait son service militaire en France à Poitiers comme EOR. À son retour en Algérie, il est instituteur en Kabylie à El Maten. Mobilisé en Tunise en 1939-1940, il est à nouveau rappelé dans l’armée française en 1943 et participe au débarquement en Corse et en Provence et à la campagne de France jusqu’en Allemagne.

Démobilisé en 1945, il redevient instituteur dans la région d’Orléansville (Chlef) puis est nommé à Affreville (Khémis-Miliana). Militant du SNI, il est aussi appelé à prendre la responsabilité de l’Union locale CGT de la ville en 1952. Il dirige le club local de football. Ayant complété ses études, il enseigne ensuite l’arabe à Miliana avant d’être nommé à Boufarik jusqu’à l’indépendance.

Il enseigne ensuite l’histoire médiévale et l’histoire de l’art musulman à la Faculté des lettres d’Alger dont il sera plus tard doyen, et conduit des recherches archéologiques sur les fortifications des Beni Hammad dans l’Est algérien. On lui doit plusieurs ouvrages sur cette dynastie, sur les musées d’Algérie, sur Constantine. En retraite, il se retire dans la région de Poitiers en France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151730, notice BOUROUIBA Rachid [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 30 décembre 2013, dernière modification le 14 avril 2018.

Par René Gallissot

SOURCES  : Informations transmises par B. Bourouiba.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément