BOURREC Paul [BOURREC Léopold] [Dictionnaire Algérie]

Par Jacques Fitan, Gilles Morin

Né le 7 septembre 1900 à Auch (Gers, France), mort le 28 décembre 1961 à Auch ; instituteur ; militant socialiste d’Algérie puis du Gers ; conseiller général d’Oran (1945-1949).

Instituteur et directeur d’école (honoraire en 1958), Paul Bourrec fut élu conseiller général SFIO d’Oran, comme représentant de la région d’Aïn-Temouchent, en 1945. Il ne se représente pas en 1949. Il quitte l’Algérie pour le Gers en 1955.

Secrétaire fédéral adjoint de la fédération SFIO du Gers en 1958 et secrétaire de section d’Auch, il est candidat aux cantonales de 1958 dans cette ville. Bourrec démissionne de la SFIO en septembre 1958 et rejoint le Parti socialiste autonome. Il devient secrétaire fédéral adjoint du PSA dans le Gers en mars 1959, puis du PSU et se présente, sans être élu, à la délégation du congrès pour le PSA, à Montrouge. Il reste membre du PSU jusqu’à sa mort d’une crise cardiaque en décembre 1961.

Il était, à cette date, vice-président de la société coopérative des services publics du Gers (coopérative de fonctionnaires), secrétaire général du FCA (rugby) et secrétaire de l’Athlétique club auscitain. Le secrétaire de la fédération SFIO, Yves Cousteau, lui consacra un article nécrologique dans Le Gers socialiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151734, notice BOURREC Paul [BOURREC Léopold] [Dictionnaire Algérie] par Jacques Fitan, Gilles Morin, version mise en ligne le 30 décembre 2013, dernière modification le 26 novembre 2020.

Par Jacques Fitan, Gilles Morin

SOURCES  : Arch. Nat., F/1cII/203. F/1cII/281. — Arch. OURS, dossiers Gers. — Tribune socialiste, 15 janvier 1962.-La Dépêche du Midi, 29 janvier 1961. — Le Gers socialiste, 13 janvier 1962. — reprise sur la notice du DBMOMS, op.cit., t. 2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément