MUNOZ Séraphin [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Cheminot au dépôt de Sidi-Bel-Abbès (Algérie) ; syndicaliste CGT ; communiste ; candidat du PCA à diverses élections ; expulsé sur Alger en 1956, puis en France

En 1937, cheminot au dépôt de Sidi-Bel-Abbès, S. Munoz a adhéré au PCA(Parti communiste algérien). En 1938, il est muté d’office à Soukh-Ahras à l’Est de l’Algérie. De retour deux ans après et sous le régime de Vichy qui remplit les camps, il assure les liaisons avec les détenus du camp de Bossuet [Dhaya] où se trouvent les communistes français Léon Feix*, André Moine* entre autres, en se faisant le fournisseur de ravitaillement par la coopérative de la Boulangerie populaire qui fonctionne toujours à Sidi-Bel-Abbès.

En décembre 1942, après donc le débarquement allié du 8 novembre, il est arrêté et condamné à un mois et demi de prison pour avoir écrit sur les murs de la ville : « Vive De Gaulle. A bas Darlan » ; c’était la veille de l’assassinat de ce dernier à Alger.

En 1944, il devient secrétaire de la section du PCA de la ville ; il est candidat communiste à différentes élections. Sa femme, Anna Munoz* est conseillère municipale dans la mairie de René Justrabo*. En octobre 1954, S. Munoz devient secrétaire administratif du comité régional interprofessionnel CGT de Sidi-Bel-Abbès.

En 1956, S. Munoz est expulsé du département d’Oran sur Alger ; arrêté quelques mois plus tard, il est interné au camp de Lodi (Draa Essamar) puis transféré France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151772, notice MUNOZ Séraphin [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 31 décembre 2013, dernière modification le 31 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Témoignages recueillis par J. Delorme, Mémoire sur les communistes de Sidi-Bel-Abbès, op.cit. — A. Moine,Déportation et Résistance en Afrique du Nord, 1939-1944, éd. Sociales, Paris, 1972. — collection de Liberté. — Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Oran 307, notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément