MORTIER Eugène, Louis

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Né le 25 août 1907 à Rouziers (Indre-et-Loire), fusillé le 1er avril 1942 à Saint-Roch (Indre-et-Loire) ; puisatier.

Fils de Jules Mortier, cultivateur et de Marie, née Laché, sans profession, Eugène Mortier était domicilié à Sainte-Maure de Touraine (Indre-et-Loire). Marié, il avait un enfant.
Dénoncé par sa femme, il fut arrêté le 25 mars 1942 à Saint-Maure de Touraine par les autorités allemandes pour « détention illégale d’armes et d’explosifs ». Interné à la prison de Tours (Indre-et-Loire), il est condamné à mort par un tribunal militaire allemand (FK 588) à Tours le 30 mars 1942. Malgré l’intervention de la Délégation générale du gouvernement français (DGTO) invoquant un possible coup monté, Eugène Mortier a été fusillé le 1er avril 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152171, notice MORTIER Eugène, Louis par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 12 février 2014, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen, dossier 21 P 266000. – Notes Thomas Pouty. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément