SEGURA José [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 16 décembre 1902 à Sidi-Bel-Abbès (Algérie) ; syndicaliste CGT de la Métallurgie puis permanent syndical pour le Bâtiment et les Travaux publics et de l’Oranie (Algérie) ; militant du PCA.

Fils de Juan, José, journalier, et de Carmen Arias, sans profession, José Ségura, ajusteur puis chef d’équipe, était en septembre 1943, secrétaire adjoint du syndicat CGT des ouvriers sur métaux d’Oran.

En décembre de la même année, il était membre de la commission exécutive de l’Union locale CGT, reconstituée.
Joseph Segura, fut signalé, en septembre 1949, comme ayant la charge du secteur de la Métallurgie au sein de l’Union départementale CGT de l’Oranie.

Avant de tenir ses nouvelles fonctions, il occupait, depuis au moins novembre 1947, le poste de secrétariat général de l’Union locale CGT d’Oran. Selon une note des Renseignements généraux en date du 28 septembre 1949, il fut contraint de l’abandonner pour des raisons familiales,

José Ségura était, depuis au moins janvier 1953, secrétaire général permanent de l’Union syndicale CGT du Bâtiment et des Travaux publics d’Oranie. En décembre 1954, il assuma toujours cette fonction. Il était alors également membre de la commission exécutive de l’Union départementale CGT d’Oranie.

En juillet 1957, il fut signalé comme étant trésorier général de l’Union départementale CGT d’Oranie.

Il s’était marié le 3 octobre 1928 dans sa ville natale avec Clotilde Ivars.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152177, notice SEGURA José [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 9 janvier 2014, dernière modification le 9 janvier 2014.

Par Louis Botella

SOURCE : Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Oran, 75, 128, 307, 2378, 2482, 2520, 2522, Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément