HALIMI Viviane, Camille épouse SUBLIME puis FEIX [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Née le 16 août 1918 à Constantine (Algérie), morte le 23 mars 2008 à Nice (Alpes-Maritimes) ; employée de magasin, syndicaliste CGT ; remarquée en 1943 comme militante du PCA à Constantine par Léon Feix, membre de la section coloniale puis membre du Comité central et du bureau politique du PCF ; permanente au secrétariat du PCA à Alger ; membre du Comité central du PCA à partir de 1949.

Fille de Benjamin et Rachel Halimi, Viviane Halimi avait épousé André Sublime, dont elle eut un fils, né en 1941. La jeune fille avait adhéré en 1936 aux Jeunesses communistes à Constantine ; entraînée vers le syndicalisme puis le PCA, elle prit part aux mouvements de grèves qui gagnaient les grands magasins. En 1943, Viviane Halimi et Léon Feix se rencontrèrent à Constantine où ce responsable du PCF était venu relancer le PCA. Léon Feix venait de sortir du camp de Bossuet (Dhaya) dans l’Oranais et appartenait à la Délégation du PCF à Alger. Ils vécurent maritalement et Léon Feix éleva comme le sien le fils de Viviane Halimi eut de son premier mari, André Sublime.

Rentré en France, à la Section coloniale du PCF, Léon Feix « suivait » le PCA : il devint membre du comité central puis entra au Bureau politique du PCF en 1954 ; il fut aussi conseiller communiste de l’Union française de 1950 à 1958.

Après s’être consacrée à la promotion du PCA à Constantine et au bureau de la région constantinoise, Viviane Halimi vint s’établir à Alger auprès du secrétariat du PCA. Elle entra en 1949 au Comité central du parti algérien. Viviane Halimi et Léon Feix se marièrent le 23 juillet 1953.

En 1953, Viviane Feix travaillait comme secrétaire comptable chez Renault, à Billancourt et, en décembre, elle intégra le comité de la nouvelle fédération Seine-Ouest. Quelques mois plus tard, en 1954, elle intégra le bureau fédéral. En 1955, elle était également membre du bureau de la section PCF des usines Renault. Les responsables de la fédérations jugeaient alors que « dans les conditions actuellement difficiles de la section Renault », elle était « la camarade qui défend le mieux et le plus fermement les positions du Parti et qui ressent le mieux les problèmes qui s’y posent ». Elle fut notamment rédactrice en chef du journal communiste de l’usine. Ramenée au comité fédéral en 1956, elle n’y fut pas réélue en 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152223, notice HALIMI Viviane, Camille épouse SUBLIME puis FEIX [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 11 janvier 2014, dernière modification le 31 août 2020.

Par René Gallissot

SOURCE : Arch. Comité national du PCF. — Liberté, 12 janvier 1949. — Paul Boulland, Acteurs et pratiques de l’encadrement communiste à travers l’exemple des fédérations de banlieue parisienne (1944-1974), Thèse de doctorat, (Université Paris 1), 2011. — Notice Léon Feix du DBMOF, op. cit., t. 27. — Notes de Paul Boulland. — Renseignements fournis par Catherine Sublime.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément