HAMAMOU Ali [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né en 1898 en Algérie, passé par l’Égypte et le Maroc, élève de l’École d’Orient à Moscou, journaliste communiste à Paris en 1924.

Lors de la campagne communiste contre la guerre du Rif et de Syrie, Ali Hamamou prit la parole au meeting sous l’égide de l’Union intercoloniale, du 11 septembre 1924 dans la salle de l’Utilité sociale à Paris. Il est censé être membre du PC-SFIC et journaliste.

Selon les archives du Komintern, ayant une instruction secondaire, il aurait été en Égypte, membre du parti national d’Égypte, parti de Mustapha Kamel, en 1912-1913, ce qui voudrait dire à 14/15 ans. Après 1918, il serait au Maroc, probablement en zone nord sous protectorat espagnol ou à Tanger ; il est en effet dit membre du mouvement populaire marocain, parti de zone Nord. Il parle français, turc et espagnol. Déporté à Gibraltar, il réussit à gagner Paris ; il est envoyé en 1921 à Moscou à l’École d’Orient où on lui reproche son absentéisme aux cours, avant de repartir sur Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152225, notice HAMAMOU Ali [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 11 janvier 2014, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. du Komintern, RGASPI, 495 189 31. — L’Humanité, 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément