SANA Mohamed dit Tahar [Dictionnaire Algérie]

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

Combattant des Brigades internationales en Espagne ; syndicaliste CGT des ouvriers agricoles de Koléa au bord de la Mitidja ; conseiller général communiste.

Communiste de Koléa, Mohamed Sana est connu dès 1934-1935 pour entreprendre l’organisation des ouvriers agricoles de la Mitidja. Il émigre en France en 1935 et se porte volontaire pour combattre en Espagne républicaine. Aux Brigades internationales, il devient l’adjoint du capitaine Rabah Oussidhoum* tué en mars 1938.

À Koléa, en 1943, il reprend le travail d’organisation des ouvriers agricoles ; il est en 1945, secrétaire adjoint de la section fédérale du syndicat CGT de l’Algérois des ouvriers agricoles. Etabli petit commerçant à Koléa, il entre au Comité de région du PCA, est élu conseiller général de Koléa en 1945, et le PCA le présente en 1946 aux élections législatives. Selon Amar Ouzegane*, il est exclu du PCA, mais à quelle date ? pendant qu’il était lui-même premier secrétaire en 1945-1946 ? Les témoignages le disent mort sous la torture au cours de la guerre de libération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152235, notice SANA Mohamed dit Tahar [Dictionnaire Algérie] par Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 11 janvier 2014, dernière modification le 11 janvier 2014.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCES : Liberté, 1944-1946. — Interview d’A. Ouzegane par J.-L. Planche, 1975-1977. - Témoignages recueillis par A. Taleb-Bendiab. – N. Benallègue-Chaouia, Algérie. Mouvement ouvrier et question nationale, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément