SANTANA François [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Communiste de Sidi-Bel-Abbès ; gérant de la Bourse du travail ; interné en 1956.

Communiste connu à Sidi-Bel-Abbès pour avoir été un des héros du siège de la gendarmerie de Descartes (Ben Badis) lors de la grève très dure des ouvriers du vignoble en septembre 1951, François Santana est à cette époque secrétaire d’une cellule de quartier de la ville.

Ancien ouvrier boulanger, il est de 1947 à 1953 au temps de la municipalité du maire communiste René Justrabo*, gérant de la Bourse du travail qui est ouverte dans les locaux illustrés dès les années 1900, par la Société de gymnastique “La Bellabésienne”. Arrêté en 1956, il est interné au camp de Lodi (Draa-Essamar), puis libéré pour raison de santé. Sa femme, Clotilde Santana, militante communiste active à l’Union des femmes, est expulsée d’Algérie en 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152246, notice SANTANA François [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 11 janvier 2014, dernière modification le 11 janvier 2014.

Par René Gallissot

SOURCE : Témoignages recueillis et cités dans J. Delorme, Mémoire sur les communistes de Sidi-Bel-Abbès, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément