SEDDIK A. [Dictionnaire Algérie]

Par Louis-Pierre Montoy

Oukil judiciaire (greffier) à Bône (Annaba), conseiller municipal, suspecté de communisme lors de la campagne contre la guerre du Rif et de Syrie.

Lors de la répression en 1925 de la campagne communiste contre la guerre du Rif et de Syrie, A. Seddik, oukil judiciaire et conseiller municipal de Bône (Annaba) est soupçonné d’appartenir aux Jeunesses communistes ; il subit une perquisition à son domicile en juin 1925 ; il dément alors dans la presse locale son appartenance au Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152256, notice SEDDIK A. [Dictionnaire Algérie] par Louis-Pierre Montoy, version mise en ligne le 12 janvier 2014, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Louis-Pierre Montoy

SOURCE : Le Réveil bônois, 25 juin 1925.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément