TABAROT Pierre [Dictionnaire Algérie]

Par Abderrahim Taleb-Bendiab et René Gallissot

Communiste d’Oran ; orfèvre bijoutier ; administrateur d’Oran Républicain.

Le plus connu des frères Tabarot, Pierre Tabarot est orfèvre horloger à Oran. Il est en 1929, secrétaire général adjoint de la Bourse du travail de cette ville. C’est par confusion qu’un rapport de police donne un Tabarot, délégué du syndicat des ouvriers horlogers en 1929 à la Bourse du travail d’Alger ; il est noté comme communiste ; Pierre Tabarot est alors effectivement membre du Parti communiste. De 1930 à 1934 (au moins), il est secrétaire de la section oranaise du Secours rouge international. Il participe en 1937 à la création du quotidien de Front populaire Oran républicain dont il devient administrateur. En 1940-1941 quand Henry Salem qui prendra plus tard le nom d’Henri Alleg* vient à Oran à la recherche de travail, Pierre Tabarot est encore « le patron » d’Oran républicain qui poursuit sa publication au début de la période de Vichy ; il a la réputation d’être non seulement ancien communiste mais franc-maçon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152430, notice TABAROT Pierre [Dictionnaire Algérie] par Abderrahim Taleb-Bendiab et René Gallissot, version mise en ligne le 15 janvier 2014, dernière modification le 15 janvier 2014.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab et René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat. France, Paris, F7/13 130. — Arch. Wilaya d’Oran. — Interview de Nicolas Zannettacci par Jean-Louis Planche, 1976-1977. – H.Alleg, Mémoire algérienne, Stock, Paris, 2005.

Version imprimable Signaler un complément