PETIT Daniel, Julien, Gaëtan

Par Julien Cahon

Né le 16 février 1881 à Hescamps-Saint-Clair (Somme), mort le 18 août 1963 à Caix (Somme) ; enseignant ; militant socialiste SFIO et mutualiste dans la Somme ; président-fondateur de la MAE dans la Somme (1935-1953), directeur national de l’USU (1944-1954) ; conseiller municipal d’Amiens (1944-1959).

Photographie de Gaëtan Petit dans le numéro du <erm>Cri du peuple</em> du 15 novembre 1947.
Photographie de Gaëtan Petit dans le numéro du Cri du peuple du 15 novembre 1947.

Fils d’Eugène Benoît Daniel Petit, couvreur en ardoises, et de Marie Daragon, couturière, Gaëtan Petit se maria à La Warde-Mauger, le 15 septembre 1903, avec Marie Gabrielle Warmé. Instituteur et directeur d’école, il eut aussi une longue carrière universitaire. Officier d’académie (1921) et officier de l’instruction public (1932), il reçut également la médaille d’argent des instituteurs en 1933.

Militant mutualiste dans le département de la Somme, il fut collecteur de la « mutualité scolaire » des cantons d’Ailly-sur-Noye, Conty, Ham, Picquigny et Amiens nord-ouest, de 1901 à 1934, et administrateur de cette même mutualité dans les cantons de Ham, Picquigny et Amiens nord-ouest, de 1908 à 1934. Il participa à la fondation de la Mutuelle assurances élèves de la Somme, le 20 juin 1935. D’octobre 1934 à juin 1935, il s’était chargé de la propagande (causeries, circulaires et visites), dans tout le département, pour aboutir à la création de cette société mutualiste, dont le but est de secourir les enfants victimes d’un accident scolaire afin qu’ils reçoivent immédiatement tous les soins que nécessitent leur état. Gaëtan Petit fut le président actif de la MAE de la Somme jusqu’en 1953 (au moins). En avril 1949, date à laquelle il fut élevé à la dignité de commandeur du mérite social au titre de président-fondateur de la « mutualité accidents élèves de la Somme », la MAE de la Somme comptait 54 884 membres, soit 92 % de l’effectif scolaire du département. Gaëtan Petit, décoré de la médaille de bronze de la mutualité en janvier 1930, avait été fait chevalier du mérite social (médaille d’argent) en juillet 1934, puis officier du mérite social (janvier 1939).
Administrateur (1923-1928) de l’autonome de solidarité de l’enseignement public, dite « la solidarité laïque de la Somme », qui regroupait alors 3 500 membres environ, il en fut ensuite le président, de 1928 à, au moins, 1953. De 1940 à 1944, au nom de la solidarité laïque, il organisa et assura un service d’envois de colis aux instituteurs et professeurs prisonniers et déportés (610 colis envoyés).

A partir de 1935, il fut aussi l’administrateur de l’Union mutualiste universitaire de France et des Colonies, qui comptait 3,5 millions de membres. Directeur national de l’Union solidariste universitaire de 1944 à 1954, il reçut, à l’occasion du congrès national des mutualités de l’enseignement des 19-22 avril 1954, un vibrant hommage des présidents et délégués d’autonomes de toute la France. Il demeura néanmoins directeur honoraire et administrateur de l’USU et vice-président de l’Union mutualiste universitaire. Un autre picard, l’Amiénois Alix Caumartin, lui succéda à la tête de l’USU. Gaëtan Petit totalisait alors cinquante et un ans d’activité dans la mutualité de l’enseignement.

Militant socialiste SFIO dans la Somme, il fut conseiller municipal d’Amiens dès la Libération. Élu en 1945, réélu en 1947, en 1950 (à la suite de la dissolution du conseil municipal), et en 1953, Gaëtan Petit décida de ne pas se représenter en 1959. Deuxième adjoint au maire de 1947 à 1950, il occupa le poste de troisième adjoint de 1950 à 1959. Il était l’ordonnateur du bureau d’aide social.

Décoré de la Légion d’honneur, Gaëtan Petit avait été cité à l’ordre de la Nation et avait été décoré de la médaille d’argent de la reconnaissance française en 1921, puis de la médaille des prisonniers civils, déportés et otages de la Grande Guerre en 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152478, notice PETIT Daniel, Julien, Gaëtan par Julien Cahon, version mise en ligne le 16 janvier 2014, dernière modification le 16 janvier 2014.

Par Julien Cahon

Photographie de Gaëtan Petit dans le numéro du <erm>Cri du peuple</em> du 15 novembre 1947.
Photographie de Gaëtan Petit dans le numéro du Cri du peuple du 15 novembre 1947.

SOURCES : Arch. OURS. — Arch. Dép. Somme, 23W64, 1471W40. — Le cri du peuple, 1945-1963. — Le courrier picard, 1945-1963. — Etat civil d’Hescamps.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément