MADELAINE Alphonse, Armand écrit aussi MADELEINE

Par Christian Lescureux

Né le 7 avril 1887 à Gorges (Manche), fusillé le 7 décembre 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur retraité ; militant communiste.

Fils naturel d’Amandine Madelaine, Alphonse avait été marié avec Marie-Louise Le Goussantet dont il était séparé. Il était domicilié à Divion (Pas-de-Calais).
Ancien marin, il était retraité après trente ans comme mineur à la Compagnie des Mines de la Clarence (Calonne-Ricouart, Pas-de-Calais).
Lors d’une perquisition effectuée à son domicile, le 11 octobre 1942, il avait été trouvé en possession d’un pistolet « 6,35 » et d’une baïonnette. Il avait été dénoncé par sa concubine.
Condamné à mort le 23 novembre 1942 par le tribunal militaire OFK 670 d’Arras, il a été fusillé le 7 décembre 1942, à 16 h 06, dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152491, notice MADELAINE Alphonse, Armand écrit aussi MADELEINE par Christian Lescureux, version mise en ligne le 16 janvier 2014, dernière modification le 19 février 2021.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, 51 J/6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément