SZKLARECK Léon écrit aussi SZLAREK

Par Jean-Pierre Besse

Né le 22 mars 1920 à Langenbochum (Allemagne), fusillé après condamnation à mort le 13 avril 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; mineur ; résistant.

Mineur de nationalité polonaise, Léon Szklareck habita Oignies (Pas-de-Calais) de novembre 1925 à avril 1928, puis à partir d’août 1933. De 1928 à 1933, il vécut à Ostricourt (Nord).
Arrêté le 30 mars 1942 à Oignies par la police française alors qu’il participait à un piquet de grève, il fut détenu à Arras.
Léon Szklareck fut condamné à mort le 1er avril 1942 par le tribunal militaire allemand d’Arras (OFK 670) pour sabotages économiques et pour détention d’armes.
Il fut homologué, à titre posthume, sergent-chef des Forces françaises de l’intérieur (FFI) en novembre 1949.
Nommé SZKLAREK au Mausolée 1939-1945 à Oignies.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152496, notice SZKLARECK Léon écrit aussi SZLAREK par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 16 janvier 2014, dernière modification le 4 janvier 2021.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen, 21P541949, 21 P 157 674.— MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément