ZABANA Hamida [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né à Saint-Lucien (Zabana) en Oranie, un des deux premiers maquisards guillotinés le 19 juin 1956 sous le gouvernement Guy Mollet  ; syndicaliste CGT, militant PPA-MTLD, en 1950, responsable le l’Organisation spéciale (OS) à Oran ; soudeur, fabricant des explosifs pour l’ALN, arrêté .

Vers 1945-1947, Hamida Zabana est ouvrier cimentier à la cimenterie CADO (Oran)  ; syndicaliste nationaliste, il est à la fois militant à la CGT et animateur du PPA-MTLD. En 1950, il est responsable d’un groupe de l’OS  ; arrêté, il fait trente-sept jours de grève de la faim. Libéré le 8 mai 1953, il part à Sidi-bel-Abbès où il trouve un emploi de soudeur, ce qui lui permit d’apprendre à fabriquer des explosifs. Contacté par Hadj-Ben-Allah*, ancien responsable de l’OS à Oran dans la préparation de l’insurrection, dès le 1er novembre 1954, il est à la tête d’un groupe d’action aux environs de Tlelat à trente kilomètres d’Oran. Capturé huit jours après le déclenchement de la lutte armée lors d’un accrochage à proximité de Saint-Denis-du-Sig (Sig), il est condamné à mort le 3 mai 1956.

En France, nous sommes sous le gouvernement du socialiste Guy Mollet qui a fait voter en mars « les pouvoirs spéciaux » pour le maintien de l’ordre en Algérie avec approbation communiste  ; Garde des sceaux, François Mitterrand (UDSR) est au ministère de la Justice qui peut introduire la grâce auprès du Président de la République René Coty, et de toute façon est consulté sur l’exécution. D’une manière précipitée, pour afficher une politique de force, le 19 juin 1956, Hamida Zabada est guillotiné avec Abdelkader Ferradj  ; ce sont les deux premiers maquisards algériens appelés à la guillotine à la prison Barberousse d’Alger. La bourgade de Saint-Lucien tristement célèbre par son camp d’internement, a reçu le nom de Zabana après l’indépendance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152586, notice ZABANA Hamida [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 19 janvier 2014, dernière modification le 19 janvier 2014.

Par René Gallissot

SOURCE : B. Stora, Dictionnaire biographique des nationalistes algériens, op. cit. – Biographie inédite par Omar Carlier (2006).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément