ZERATHE Maurice [Dictionnaire Algérie]

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

Employé à la Compagnie du gaz à Alger  ; révoqué lors des grèves de novembre 1938  ; communiste clandestin sous Vichy  ; en 1945, adjoint dans la municipalité du général Tubert*.

Maurice Zerathe est révoqué après la grève du 30 novembre 1938 contre la remise en cause pour raison de Défense nationale, des lois sociales de Front populaire. Communiste, il milite dans la clandestinité pendant la période de Vichy. En 1945, il fait partie du bureau de la région d’Alger du PCA  ; à cette époque, il est adjoint au maire d’Alger, le général Tubert* dans la Délégation municipale dite de la France combattante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152645, notice ZERATHE Maurice [Dictionnaire Algérie] par Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 21 janvier 2014, dernière modification le 21 janvier 2014.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCE : Liberté, 6 janvier 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément