CAZIN Jean-Baptiste, Robert

Par Christian Lescureux

Né le 8 juillet 1906 à Sallaumines (Pas-de-Calais), fusillé le 17 juillet 1944 à Arras (Pas-de-Calais) ; ajusteur à la SNCF ; militant communiste ; résistant, membre des FTPF.

Fils de Jean-Baptiste et de Catherine Boufflers, Jean-Baptiste Cazin était marié à Mélanie Chevalier et père d’un enfant. Ajusteur mécanicien à la SNCF, il était domicilié à Méricourt (Pas-de-Calais) rue des Glycines, au no 29.
Avant guerre, Jean-Baptiste Cazin était un actif militant antifasciste au sein du Parti communiste et l’un des pionniers de la résistance des travailleurs.
Chargé de la distribution des tracts à la fosse 2 bis à Hénin-Liétard lors de la grève des mineurs de mai-juin 1941, il fut arrêté le 20 février 1944 à Méricourt par la Feldgendarmerie d’Arras pour « sabotage de voie ferrée et aide à l’ennemi ». Incarcéré successivement à la prison de Loos (Lille) puis Saint-Nicaise à Arras, Jean-Baptiste Cazin fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand OFK 670 d’Arras le 29 juin 1944. Il a été fusillé le 17 juillet 1944 à 19 h 11 dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152679, notice CAZIN Jean-Baptiste, Robert par Christian Lescureux, version mise en ligne le 23 janvier 2014, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, 1 Z 677 et 51 J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit., p. 279-280. – Mémorial des fusillés d’Arras.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément