DÉFONTAINE Frédéric

Par Christian Lescureux, Jean-Pierre Besse

Né le 13 octobre 1908 à Oignies (Pas-de-Calais), fusillé le 23 juillet 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; mineur ; militant communiste ; résistant Francs-tireurs et partisans (FTPF).

Militant actif du Parti communiste avant guerre dans sa commune de Carvin, Frédéric Défontaine entra dans l’illégalité, laissant son épouse, Amélie Macaux, et ses deux enfants.
Il avait été recruté par Jean Caro dans le groupe FTP de Carvin et semblait jouer un rôle important dans les réseaux de résistance.
Frédéric Défontaine (pseudonyme Deric) fut arrêté le 30 avril 1942 par la gendarmerie française de Carvin pour « activité bolchévique, vol, sabotage et agression contre la Wehrmacht ». Il était en possession d’un pistolet et d’une grenade.
Remis aux autorités allemandes, Frédéric Défontaine fut traduit devant le tribunal militaire allemand (OFK 670) d’Arras le 8 juillet 1942. Condamné à mort, il a été fusillé le 23 juillet 1942 à la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152692, notice DÉFONTAINE Frédéric par Christian Lescureux, Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 23 janvier 2014, dernière modification le 5 octobre 2020.

Par Christian Lescureux, Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, 1Z677.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément