MAUREL Henri [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Mort le 19 août 1931 ; cheminot ; syndicaliste CGTU puis indépendant de l’Algérois (Algérie).

Entré le 18 août 1894 au sein du réseau PLM, Henri Maurel fut affecté, le 1er janvier 1898, en qualité de facteur de 2ème classe à Kherda. Il fut promu facteur de 1ère classe à Perrégaux le 1er décembre 1898 puis facteur chef à Boufarik le 1er juillet 1909.

Alors qu’il était sous-chef de gare à El-Affroun depuis le 1er mai 1911, il fut victime d’un grave accident du travail. Ayant subi une amputation aux deux jambes, il fut déclassé au grade de commis de 2ème classe à Blida le 1er août 1912. Par la suite, il fut commis de 1ère classe puis employé au service central Exploitation à Alger le 1er juillet 1915.

Il militait à la CGT puis à la CGTU.

A l’automne 1928, il participa avec Frédéric Kiéner, Joseph Schaeffner, François Nieto... à la création du SIC (Syndicat indépendant des cheminots algériens), issu de la CGTU. Au sein du SIC, Henri Maurel siégeait au sein du bureau et il était, jusqu’à son décès, gérant du journal du SICLe Cheminot Indépendant.

Lors des élections professionnelles de février 1929, il figura sur la liste des candidats présentés par le SIC. Il était alors employé principal. En mars 1930, il fut nommé chef de groupe retrouvant ainsi un niveau hiérarchique déjà acquis...le 1er mai 1911.

Ses obsèques eurent lieu le 21 août 1931.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152803, notice MAUREL Henri [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 29 janvier 2014, dernière modification le 29 janvier 2014.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Cheminot Indépendant, bulletin officiel du Syndicat indépendant des cheminots algériens, janvier, février 1929, avril 1930, mars, août, septembre 1931 (BNF, Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément