BRIXI Abderrahmane [Dictionnaire Algérie]

Par Amar Benamrouche.

Ouvrier métallurgiste ; militant du MTLD ; à la création de l’UGTA en 1956, membre du bureau régional d’Oranie, écarté en janvier 1963.

Désigné en 1951, responsable de la kasma de Tlemcen du MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), chargé de l’action sociale et syndicale à l’UGSA (Union générale des syndicats algériens, CGT. A la suite de la création de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) en février 1956, Abderrahmane Brixi devient membre du bureau de l’Union régionale de la nouvelle centrale syndicale. Arrêté en juillet de la même année, il ne sortira des camps qu’en 1959.

Accusé d’appartenir au MNA (Mouvement nationaliste algérien) de Messali Hadj, il est arrêté et emprisonné le 28 juin 1962. Libéré, il devient en août de la même année membre du bureau de l’Union régionale UGTA de l’Oranie et membre du Secrétariat national provisoire jusqu’à sa dissolution en décembre. Orateur de talent à l’allure de tribun, il parcourt les campagnes de l’Oranie dès l’été 1962 en improvisant meetings et réunions de débat avec les paysans et les ouvriers agricoles sur la réforme agraire et l’autogestion. À la fin de l’année 1962, il rallie à l’UGTA les ouvriers agricoles algériens qui s’étaient tournés vers la CFTC.

Au premier congrès de l’UGTA de janvier 1963, il est écarté, –comme la majorité des dirigeants partisans de l’autonomie syndicale–, des instances dirigeantes du syndicalisme algérien. Dans les années soixante-dix, Abderrahmane Brixi est directeur-adjoint d’une Unité de la SORECOR (entreprise publique de BTP) à Oran.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152817, notice BRIXI Abderrahmane [Dictionnaire Algérie] par Amar Benamrouche., version mise en ligne le 30 janvier 2014, dernière modification le 30 janvier 2014.

Par Amar Benamrouche.

SOURCE : H. Touati,Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier d’Oranie, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément