JOUBERT Marcel, Ernest [Dictionnaire Algérie]

Né le 25 avril 1902 à Duzerville (El-Hadjar, près d’Annaba) ; membre des Jeunesses communistes à Tunis, membre de la Commission coloniale du PCF à Paris, en mission auprès de la Région communiste d’Algérie, passé à Alger au service du Gouvernement général ; directeur de Radio Alger.

Après ses études primaires en Tunisie, Marcel Joubert commence à travailler comme employé de commerce à Tunis. Il appartient au petit groupe des fondateurs de la Jeunesse Communiste de Tunisie et compte parmi les principaux militants de la Fédération communiste ; il devient rédacteur en chef de l’hebdomadaire communiste L’Avenir social.

Arrêté en 1922, il quitte la Tunisie et se replie sur Paris pour travailler à L’Humanité et à La Caserne, dont quelques numéros en arabe étaient destinés aux soldats nord-africains. Membre très actif de la Commission coloniale du parti communiste à Paris, il prend part à certaines réunions du Comité directeur du parti, ainsi à celle du 29 janvier 1924 qui prépare la campagne contre la guerre du Rif (L’Humanité, 1er février 1924). En mai 1924, il est condamné à quatre mois de prison pour propagande antimilitariste.

Envoyé en Algérie en 1927 par la Commission coloniale, parallèlement à Édouard Cormon qui réorganise la Région communiste d’Algérie, Marcel Joubert intervient notamment pour purger des éléments considérés comme modérés, du rayon communiste de Blida, gros d’une soixantaine de membres.

L’année suivante, il démissionne de la Commission coloniale ; il s’éloigne du parti communiste. L’enquête de la Commission de contrôle du parti communiste faite sur lui en Algérie en mai 1929, l’accuse d’avoir « filé » avec 50 000 francs. La somme paraît énorme alors que la Région communiste se trouve en grande difficulté et en recul. En tout cas, Marcel Joubert change de camp. Il est nommé par le Gouvernement général en 1935, directeur de Radio Alger, ce qui suppose aussi des accointances avec les Services. Le PC n’aura guère plus de chances avec Édouard Cormon, accusé lui-aussi de malversations financières dans la gestion de L’Humanité et qui s’en revient en Algérie s’établir comme colon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152932, notice JOUBERT Marcel, Ernest [Dictionnaire Algérie], version mise en ligne le 1er février 2014, dernière modification le 1er février 2014.

SOURCES : Arch. de l’IRM, Paris. — E. Sivan, Communisme et nationalisme en Algérie, op. cit. — Notice Marcel Joubert par Claude Liauzu dans Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, op. cit., Tome 32.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément