CHAZE Lucien [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Cheminot à Alger, élu maire de Mustapha ( (aujourd’hui quartier d’Alger) et conseiller général en 1899 ; "socialiste antijuif".

À la fin du XIXe siècle au moment de la poussée de « socialisme antijuif » dans la colonie européenne et de « la guerre des races », les rivalités entre Français citoyens et autres immigrants se disant Algériens retombent sur les Juifs d’Algérie désignés comme de « faux français », des Français de papier (décret Crémieux de 1870). Cheminot à Alger, Lucien Chaze est élu maire de Mustapha qui est encore une commune distincte au-dessus d’Alger, puis il est élu conseiller général. Il se présentait comme « socialiste antijuif » et publie une série d’articles intitulée : « une nouvelle jacquerie », déclarant : « l’antisémitisme est la forme locale du socialisme ». L. Chaze devient par la suite employé au secrétariat de direction du PLM. 

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152988, notice CHAZE Lucien [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 2 février 2014, dernière modification le 7 décembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCE : A. Juving, Le socialisme en Algérie. Thèse de droit, Alger, 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément