DOS SANTOS José

Par Christian Lescureux

Né le 22 avril 1906 à Valtorno (Portugal), fusillé le 4 novembre 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; de nationalité portugais ; ouvrier mineur ; militant communiste ; résistant FTPF.

Fils naturel de Camille Dos Santos, de nationalité espagnole, marié à Juliette Hébert et père de deux enfants, José Dos Santos était domicilié à Divion (Pas-de-Calais) au 42 cité Pâques.
Il s’engagea très tôt dans les FTPF. Avec Simon Cuirlik de Lens, Dupont Ernest de Fouquières-les-Lens, et Eugène Lespagnol d’Evin-Malmaison, il est l’auteur de nombreux sabotages qui ont freiné la production au service de l’occupant.
Arrêté par la police française le 13 août 1942 à Divion pour « menées communistes et détention d’armes », José Dos Santos fut condamné à mort le 22 octobre 1942 par le tribunal militaire OFK 620 d’Arras et a été fusillé le 4 novembre 1942 à 17 h 35 dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153099, notice DOS SANTOS José par Christian Lescureux, version mise en ligne le 5 février 2014, dernière modification le 10 octobre 2020.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5022/2 et 51 J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, Éd. Sociales, Paris, 1977, p. 222.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément