DOYELLE Léon, Adolphe

Par Christian Lescureux

Né le 12 janvier 1923 à Houdain (Pas-de-Calais), fusillé le 5 février 1943 à Arras (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur ; militant communiste ; résistant FTPF.

Fils de Julien et Madeleine Bruniaux, Léon Doyelle était célibataire et domicilié à Houdain au 57 rue Franchet-d’Esperey.
Il est entré dans l’illégalité au cours de l’année 1942, suite à une opération de police menée par le commissaire de police de Divion. Il faisait partie du groupe Lespagnol qui a participé à de nombreux actes de sabotage, à des vols à main armée de cartes de ravitaillement dans les mairies.
Lors d’un vol à la mairie de Biache-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) et d’une embuscade tendue par la gendarmerie, il a été blessé et mis en état d’arrestation le 28 août 1942 à Sainte-Catherine-les-Arras (Pas-de-Calais).
Condamné par le tribunal de guerre d’Arras (OFK 670) le 30 décembre 1942, Léon Doyelle a été fusillé le 5 février 1943 à 17 h 09 dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153117, notice DOYELLE Léon, Adolphe par Christian Lescureux, version mise en ligne le 6 février 2014, dernière modification le 13 mars 2017.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5022et 51 J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, Éd. Sociales, Paris, 1977, p. 231. – Mémorial des fusillés d’Arras.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément