BOUROTTE Georges, Paul

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Né le 24 mai 1900 à Troyes (Aube), fusillé le 21 octobre 1941 à Montgueux (Aube) ; artisan peintre.

Domicilié à Troyes, artisan peintre ou ouvrier, Georges Bourotte était marié et père de deux garçons, dont Roger.
Peintre en bâtiment, il possédait un jardin avec une cabane en planches à Vailly. Il faisait des conserves de légumes. Il travaillait au bistrot « Chez Louisette » à Dosches où il fut arrêté le 8 septembre 1941 après avoir été dénoncé (par son beau-frère dit la famille) pour détention d’armes, une carabine : un 6 mm (« arme de fête foraine » selon l’expression de Roger) et de tracts.
Il fut condamné à mort par le tribunal militaire de la Feldkommandantur 531 de Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne, Marne) le 17 octobre 1941 pour « détention illégale d’armes » avec deux autres personnes : Henri Tirole et Jules Steinmetz.
Il a été fusillé le 21 octobre 1941 à 7 h 33 à Montgueux (Aube).
Son fils, Roger Bourotte (né en 1924, mort le 23 juillet 2014), fut un résistant FTPF avec son frère.

Son nom figure sur la stèle commémorative de Montchaux à Montgueux avec treize autres noms.


Voir Montchaud, commune de Montgueux (1940-1942)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153149, notice BOUROTTE Georges, Paul par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 6 février 2014, dernière modification le 11 mars 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – ONACVG de l’Aube. – Mémorial GenWeb. — Gérard Le Berre, Bulletin des Amis du Parc de la Forêt d’Orient (n°75 juin 2009).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément