BOUVERET Louis, Jean

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Né le 28 février 1917 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), fusillé le 25 septembre 1942 à Dijon (Côte-d’Or) ; mosaïste, ouvrier terrassier ; résistant FTPF.

Louis Bouveret
Louis Bouveret
Crédit : Annie Bouveret Frossard

Fils de Jean Marie Bouveret et de Marie Pieuchet, de Chalon-sur-Saône, célibataire, Louis Bouveret était un prisonnier de guerre évadé et appartenait au groupe Leroy des FTPF.
Arrêté à une date inconnue par la police française et les Groupes mobiles de réserve (GMR) à Chalon-sur-Saône pour « terrorisme », il aurait participé à l’attentat commis à l’hôpital allemand de Chalon-sur-Saône.
Condamné à mort le 17 septembre 1942 par le tribunal militaire allemand (FK 669) de Dijon (Côte-d’Or), Louis Bouveret a été fusillé le 25 septembre 1942 à Dijon avec Louis Gaudillot, Louis Aublanc et Jean Désautels. Leurs noms ont été gravés sur le Mur des fusillés (126) de Dijon. Il figure sur le monument aux morts de Chalon-sur-Saône.
Le secrétariat général des Anciens Combattants le reconnut « Mort pour la France » le 26 octobre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153150, notice BOUVERET Louis, Jean par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 6 février 2014, dernière modification le 20 juillet 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Louis Bouveret
Louis Bouveret
Crédit : Annie Bouveret Frossard

SOURCES : DAVCC, Caen BVIII 3 Liste S1744 (Notes Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty). – Memorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément