CHEYLAN Victorin [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Frère du précédent, au premier rang des communistes de Guelma de 1936 aux années 1950.

Agent d’assurances à Guelma, Victorin Cheylan est quasiment un notable de la ville ; il devient président du Bowling Club guelmois, lieu de détente de la ville coloniale. Très connu comme communiste, il est en 1945 candidat aux élections municipales sur la liste d’Union démocratique et antifasciste. Le rôle des deux frères se confond le plus souvent en mai 1945 ; Gabriel Cheylan engage la CGT, Victorin Cheylan est aussi actif au titre du Comité de vigilance mis en place par le sous-préfet Achiary, qui prend part aux massacres de mai ; il va jusqu’à soutenir une motion qui dénonce le complot des nationalistes, reproduite dans le journal local (La Dépêche de l’Est) au début de juin 1945. Le PCA par la suite aura fort à faire pour effacer ces actes d’activisme patriotique français colonial, hanté par la confusion entre fascisme et mouvement national algérien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153322, notice CHEYLAN Victorin [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 12 février 2014, dernière modification le 12 février 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : La Dépêche de l’Est, 7 juin 1945. – Marcel Reggui, Les Massacres de Guelma, préface de Jean-Pierre Peyroulou. La Découverte, Paris 2006. – J.-P. Peyroulou, Guelma 8 mai 1945. Une subversion européenne dans le département de Constantine Algérie française. Le système colonial à l’épreuve des réformes politiques et du nationalisme. Thèse de doctorat d’histoire, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, septembre 2007, publication allégée : J.-P.. Peyroulou, Guelma, 1945. Une subversion française dans l’Algérie coloniale. La Découverte, Paris 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément