CHAUVIN Robert, Albert

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 15 mars 1915 à Mont-Saint-Aignan (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé le 15 août 1942 à Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; ouvrier charpentier en fer ; résistant FTPF.

Robert Albert CHAUVIN
Robert Albert CHAUVIN

Marié à Simone Hannecart, le couple habita au 36 rue Méridienne à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) et eurent deux enfants ; elle gérait un café au rez-de-chaussée du meublé où la famille habitait.
Militant communiste de Rouen, Robert Chauvin était depuis l’été 1941 engagé dans l’OS (Organisation spéciale) puis les FTPF. Il effectuait du transport d’armes et participait à des attaques de détachements. Il habitait au 8-10, rue Eau-de-Robec à Rouen en 1942. Sa femme participait également à la résistance, accueillant et nourrissant les clandestins.
Le 17 juin 1942, il fut arrêté par l’inspecteur de police Alie (de Rouen). En dépit des tortures subies, il ne révéla rien de ce qu’il savait. Il fut interné à la prison Bonne-Nouvelle, et la police française le remit aux autorités allemandes.
Arrêté sur dénonciation, il avait été trouvé porteur d’une arme. Le tribunal FK 517 l’inculpa de détention illégale d’armes et aide à l’ennemi (espionnage).
Le conseil de guerre allemand le condamna à mort le 11 août 1942 "pour détention d’armes et aide donnée à l’ennemi" (traduit de l’Allemand). Il a été fusillé le 15 août 1942 à 6h 29, à Rouen, au champ de tir du Madrillet, Grand-Quevilly.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153326, notice CHAUVIN Robert, Albert par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 22 février 2014, dernière modification le 26 mai 2021.

Par Jean-Paul Nicolas

Robert Albert CHAUVIN
Robert Albert CHAUVIN

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 3 (Notes Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty). – Louis Eudier, Notre combat de classe et de patriote (1934-1945), Le Havre, Imprimerie Duboc. – « Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944 », édité par l’Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime, 1994.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément