DEMIEUX Alexandre

Par Jean Quellien

Né le 21 juin 1891 à la Forêt Auvray (Orne), fusillé le 14 août 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; menuisier ; résistant FTPF et membre du Front national dans le Calvados.

Alexandre Demieux
Alexandre Demieux
Collection Jean Quellien

Artisan menuisier à La Hoguette (Calvados), Alexandre Demieux appartenait au Front national. Son domicile servait régulièrement de « planque » aux responsables FTP du Calvados.
C’est de chez lui que partit le commando qui, dans la nuit du 11 au 12 décembre 1942, déroba des quantités importantes d’explosifs aux carrières de Vignats (Calvados).
À la suite de l’arrestation d’un membre du groupe, après un sabotage manqué sur la ligne de chemin de fer, la police française fut mise au courant des activités résistantes du couple Demieux. Ils furent appréhendés à leur domicile le 18 ou 21 décembre (selon les sources).
Interné à Caen, puis à Fresnes, Alexandre Demieux fut traduit devant la cour martiale allemande du Gross Paris le 13 juillet 1943 avec une vingtaine de ses camarades. Condamné à mort, il a été fusillé au Mont-Valérien le 14 août 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153357, notice DEMIEUX Alexandre par Jean Quellien, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 2 janvier 2022.

Par Jean Quellien

Alexandre Demieux
Alexandre Demieux
Collection Jean Quellien

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit.

Version imprimable Signaler un complément