GARNIER Luc, Jacques

Par Delphine Leneveu

Né le 3 janvier 1925 à Roocourt-la-Côte (Haute-Marne), fusillé le 8 mars 1943 à Chamarandes (Haute-Marne) ; fabricant de jouets dans une usine ; résistant, membre d’un groupe mixte Front national et Organisation civile et militaire (OCM), membre du groupe Corse et des FTPF.

Célibataire, Luc Garnier, frère de Roland*, résidait à Chaumont (Haute-Marne).
Résistant, il participa à plusieurs attentats et sabotages à partir du mois de décembre 1943.
Suite à l’arrestation d’un chef du groupement, porteur de documents importants, il fut arrêté le 14 janvier 1944 à Chaumont par la Sipo-SD pour « activité de franc-tireur ». Il fut emprisonné à la prison de Chaumont.
Condamné à mort le 8 mars 1944 par le tribunal militaire allemand de Chaumont (FK 769), il a été fusillé le jour même à 7 heures à Chamarandes en même temps que son frère Roland*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153378, notice GARNIER Luc, Jacques par Delphine Leneveu, version mise en ligne le 10 décembre 2014, dernière modification le 14 mars 2017.

Par Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément