HEROUT James, François

Par Daniel Grason

Né le 29 mars 1923 à Paris (XVIIIe arr.), fusillé après condamnation le 22 août 1942 au stand de tir du ministère de l’Air à Paris (XVe arr.) ; étudiant ; communiste ; résistant membre de l’Organisation spéciale (OS) appelée après la guerre Les Bataillons de la jeunesse.

Fils de Juvénal, employé de chemin de fer, et d’Yvonne, née Pervillé, James Herout, très bon élève, poursuivit des études et obtint la première partie du baccalauréat. Il était étudiant à l’École d’optique appliquée, 5 boulevard Pasteur (XVe arr.) et vivait chez ses parents, 8 passage Ruelle à Paris (XVIIIe arr.).
En 1938, il adhéra à la Fédération des Jeunesses communistes de France, secteur des lycéens communistes, et en 1939 aux Auberges de la jeunesse. Il participait aux sorties camping et fit connaissance avec d’autres jeunes communistes dont Karl Schönharr. James Herout diffusait la propagande des Jeunesses communistes parmi les étudiants. En octobre 1941 Karl Schöenharr le fit entrer dans l’Organisation spéciale ; il continua son activité propagandiste parmi les étudiants pour les faire adhérer au Front national de lutte pour la liberté et l’indépendance de la France.
Arrêté le 8 mars 1942, Karl Schöenharr fut battu, torturé, et lâcha le nom de James Herout. Le 20 mars 1942 deux inspecteurs de la BS2 l’arrêtèrent au domicile de ses parents. Il fut interrogé dans les locaux des Brigades spéciales à la préfecture de police, et le 1er avril il fut transféré à la prison de la Santé.
Le 7 août 1942, il comparut devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « intelligence avec l’ennemi », il fut passé par les armes le 22 août 1942. Son inhumation eut lieu dans le cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).
Juvénal Herout, son père, écrivit le 30 octobre 1944 au préfet de police de Paris pour « obtenir des renseignements sur les faits et les circonstances » qui avaient motivé l’arrestation de son fils.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153505, notice HEROUT James, François par Daniel Grason, version mise en ligne le 16 février 2014, dernière modification le 18 janvier 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo., 1W 0214. – AVCC, Caen, Boîte 5 B/VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – Adam Rayski, Au stand de tir. Le massacre des résistants. Paris 1942-1944, Éd. Mairie de Paris, 2006. – Site Internet Mémoire et Espoirs de la Résistance. – État civil, Paris (XVIIIe arr.).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément