DUVAL (GAUSSERRE dit, GAUSSERRES-DUVAL dit) Baptiste

Par Michel Pigenet

Docker, Bordeaux (Gironde), syndicaliste, secrétaire général de la Fédération FO des Ports et Docks (1948), mort en 1950.

Baptiste Duval travaillait sur les quais de Bordeaux (Gironde). En 1939, il appartenait à la commission exécutive de son syndicat. Pendant l’Occupation, il fit fonction de contrôleur d’embauche appointé par l’Organisme local de recrutement de la main-d’oeuvre portuaire - ORMOP -, créé à la fin de l’année 1943 en remplacement du Bureau central de la main-d’oeuvre — BCMO - institué par la loi de juin 1941. Sur fond de conflit de tendances, ces responsabilités lui valurent d’être sanctionné, en 1944, par la commission départementale de reconstitution des syndicats. Il fit appel de cette mesure et obtint sa levée par l’instance nationale. En lutte ouverte contre les anciens « unitaires », il fut le secrétaire général d’un éphémère syndicat autonome qui revendiquait 600 adhérents, ossature de la future organisation Force ouvrière. Appuyé par le préfet, le maire de Bordeaux et Loriot, l’ancien secrétaire de la Fédération des Ports et Docks devenu directeur d’une entreprise de manutention, Duval posa sa candidature, en février 1948, pour siéger au BCMO en qualité de représentant des dockers. En vain. Délégué, les 10 et 11 avril 1948, au congrès constitutif de la Fédération FO des Ports et Docks, celui-ci l’élut secrétaire général. Résolument anticommuniste, il dénonça bientôt « le sabotage » des ports et tenta d’attirer les dockers occasionnels à FO en leur expliquant que la CGT les trahissait au profit des dockers professionnels. De santé fragile, il dut toutefois ralentir ses activités avant de décéder en octobre ou novembre 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153509, notice DUVAL (GAUSSERRE dit, GAUSSERRES-DUVAL dit) Baptiste par Michel Pigenet, version mise en ligne le 16 février 2014, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Michel Pigenet

SOURCES : Centre des archives contemporaines : 870150, art. 132 ; 920 251, art. 15. Archives de l’Institut CGT d’Histoire sociale : fonds de la commission nationale de Reconstruction des organisations syndicales de salariés. Force ouvrière des 15 avril, 29 juillet et 30 septembre 1948, 9 novembre 1950. Ports et Docks Syndicalistes de juin 1949.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément