DELVENNE Bertrand.

Par Jean Puissant

Visé (pr. et arr. Liège), 30 juin 1845 – Mouscron (pr. Flandre occidentale, arr. Courtrai-Kortrijk ; aujourd’hui pr. Hainaut, arr. Mouscron), 31 octobre 1926. Expéditeur en douanes à Verviers (pr. Liège, arr. Verviers) puis cafetier à Mouscron, pionnier du socialisme dans cette ville.

Bertrand Delvenne (ou Delvelne) commence à militer dans la région verviétoise. En 1872, il est membre du Comité de la Caisse de résistance des ouvriers fileurs et drousseurs de Verviers, une association affiliée à l’Association internationale des travailleurs (AIT).

À la mi-avril 1878, Bertrand Delvenne se fixe à Mouscron, autre région dominée par l’industrie textile, avec son épouse et son fils de huit mois. Il ouvre un café dans le quartier frontalier populeux de Mont-à-Leux (commune de Mouscron), à proximité de l’estaminet tenu par le chansonnier socialiste, Victor Capart, belge, mais né et actif en France où il a été indicateur de la police. Son café, probablement nommé « Le cabaret wallon », sert de lieu de réunion aux premiers militants socialistes de Mouscron. On y rencontre des militants gantois dont Edouard Anseele et on peut y lire le journal socialiste, Le Petit peuple.

En 1891, la Ligue ouvrière de Mouscron est fondée par une vingtaine d’ouvriers socialistes. En 1892, Bertrand Delvenne participe activement à la fondation de la boulangerie coopérative, La Fraternelle, dont les premières activités sont financées par la Ligue ouvrière. Commissaire de la coopérative de 1894 à 1896 et en 1910, Delvenne en est le gérant de 1905 à 1908. Il est également à l’origine de la salle d’armes et de gymnastique, installée à son domicile en 1897 et devenue le Cercle de gymnastique de la Maison du peuple en 1898.

Tête de liste aux élections communales dès novembre 1895, aux côtés de ses compagnons de luttes, le chansonnier Alfred Henno* et l’ouvrier journalier Martial Catteau, Bertrand Delvenne n’obtient de succès véritable qu’aux élections d’octobre 1907 sur une liste socialiste homogène : 1.003 voix, soit treize de moins que son colistier, Achille Bettens, élu conseiller communal à cette occasion.

Bertrand Delvenne finit par siéger au conseil communal de Mouscron de 1911 à 1914. Sa bru, Flore Malysse*, fille de François Malysse*, sera élue en 1921, lors d’élections triomphales pour le POB mouscronnois qui devient le parti majoritaire au conseil.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153549, notice DELVENNE Bertrand. par Jean Puissant, version mise en ligne le 17 février 2014, dernière modification le 25 octobre 2020.

Par Jean Puissant

SOURCES : BERTRAND L., Histoire de la coopération en Belgique. Les hommes - Les idées - Les faits, t. 2, Bruxelles, 1903 – SERWY V., La coopération en Belgique, t. II : La formation de la coopération 1880-1914, Bruxelles, 1942, p. 253 – OUKHOW C., Documents relatifs à l’histoire de la Première Internationale en Wallonie, Louvain-Paris, 1967 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 47) – « Mouvements sociaux et origines du POB en Hainaut occidental (1830-1914) », Socialisme, 172-173, juillet-octobre 1982 – DELHAYE J.-P., DUCASTELLE J.-P., DUVOSQUEL J.-M., SONNEVILLE M., 1885-1985. Histoire des fédérations. Hainaut occidental, Bruxelles, 1985 (Mémoire ouvrière, 4).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément