COSCAS Lucie [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Militante communiste d’Alger (Algérie), condamnée en 1958 pour son action clandestine.

De famille juive venue de Tunisie à Alger, Lucie Coscas, jeune militante communiste, participe à l’action clandestine en 1956-1957, cachant à la maison des responsables du PCA (Parti communiste algérien), servant fréquemment de chauffeur et aidant à la réalisation et diffusion du journal La Voix du soldat destiné aux soldats des contingents français.

Arrêtée en février 1957, torturée à la Villa Sésini puis emprisonnée à Barberousse, elle est condamnée par le Tribunal militaire en novembre 1958 au procès dit de La Voix du soldat, à 2 ans de prison ; elle est alors internée à la prison de Maison-Carrée [El-Harrach] avant d’être transférée à la prison des Baumettes à Marseille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153588, notice COSCAS Lucie [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 18 février 2014, dernière modification le 18 février 2014.

Par René Gallissot

SOURCE : Témoignages cités dans A. Dore-Audibert, Des Françaises d’Algérie dans la guerre de libération, Editions Karthala, Paris, 1995.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément