BRISBARE Marcel, Louis, Victor

Par Jean-Luc Pinol

Né le 13 avril 1896 à Ambonville (Haute-Marne) ; cheminot ; syndicaliste CGTU de la Seine [Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne].

Marié, sans enfant, Marcel Brisbare — parfois orthographié Brisbard — habitait 20, rue Saint-Vincent à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne). Employé à la Compagnie des chemins de fer de l’Est, il était affecté à la gare de Nogent-Le-Perreux (Seine, Val-de-Marne). Il fut en 1925-1927, secrétaire général du syndicat unitaire des Travailleurs des chemins de fer de Rosny-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis) et Nogent-Le-Perreux. En 1926, ce syndicat groupait 80 membres et le bureau était composé de Maximilien Cadet, secrétaire adjoint, de Henri Bergeot, trésorier, Monatte, trésorier adjoint et de Pierre Maudet, archiviste. En 1929, le syndicat de Nogent-Le-Perreux avait fusionné avec celui de Villiers-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne). Il regroupait 50 adhérents. Marcel Brisbare était toujours secrétaire général et le bureau comprenait François Rousset, Henri Dardant, Georges Vermot et Edmond Schwartz.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1536, notice BRISBARE Marcel, Louis, Victor par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. Nat., F7/13669, rapport du 14 septembre 1927 ; F7/13670 ; F7/13673 et F7/13674, rapport du 12 mars 1929. — Arch. PPo. 308, rapports d’octobre 1926.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément