DESCARSIN Louis [dit Le Liseur] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Né le 24 octobre 1895 à Paris, mort le 6 juin 1956. Correcteur d’imprimerie ; anarchiste et pacifiste.

Pendant la Première Guerre mondiale, Louis Descarsin participa aux sorties champêtres organisées en région parisienne par le groupe des Amis de Ce qu’il faut dire du XXe arrondissement. Militant au syndicat des correcteurs, il collabora, dès 1920, au Libertaire où, en 1928, peut-être avant, il écrivait sous le pseudonyme Le Liseur (cf. Le Libertaire, 7 décembre 1928).

En 1922, il fut l’administrateur pour quelques numéros de La Revue anarchiste publiée par l’Union anarchiste, (35 numéros de janvier 1922 au 10 août 1925). Il administra, à partir du 26 janvier 1921 la Librairie sociale, 69, Boulevard de Belleville, Paris XIe arr., devenue un organisme de propagande sous la responsabilité de militants anarchistes connus. Il fut également, à partir du numéro 3 où il remplaçait Bidault*, l’administrateur des Propos Subversifs (Paris, 1921), une série de douze fascicules reproduisant les conférences de Sébastien Faure*. En 1921-22 il était l’administrateur de la série Bibliothèque de propagande anarchiste (Paris) qui publiera au moins sept fascicules et était liée aux Editions de la Librairie Sociale.

Membre de l’Union Anarchiste Communiste, il était opposé à la plateforme dite d’Archinov. Descarsin assista au IIe congrès de l’Union anarchiste à Villeurbanne, 26-27 novembre 1921, au IIIe, à Levallois, 2-4 décembre 1922, où il présenta le rapport financier de la Librairie sociale, au IVe à Paris, 12-13 août 1923, mais il dut alors abandonner ses fonctions d’administrateur en raison de la négligence à répondre aux convocations du conseil de la Librairie ; il assista également aux congrès de Paris, 1er-3 novembre 1924, et de Pantin, 31 octobre-2 novembre 1925.

En 1928 il collaborait à la revue Plus loin (1925-1939) du Docteur Marc Pierrot*.
Puis Descarsin, que Louis Andersson* qualifiait « d’ultra pacifiste ». se détacha des milieux anarchistes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il alla travailler en Allemagne et préconisa la collaboration.

Il a travaillé également à la revue collaborationniste Signal. Après la guerre, une assemblée de correcteurs sanctionna cette attitude par une année de retrait de la profession.

Descarsin est mort le 6 juin 1956 à Crosne (Seine-et-Oise).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153897, notice DESCARSIN Louis [dit Le Liseur] [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 30 mars 2014, dernière modification le 30 mars 2014.

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Le Libertaire, 4-11 février 1921, 4-11 août 1922, 7 décembre 1928.— Entretien avec Louis Anderson — R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit. — Rapport de police, 21 mai 1917.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément