ÉMERIC Firmin-Honoré [Dictionnaire des anarchistes]

Par Philippe Bouba, Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

Né le 28 avril 1873 à Draguignan (Var) ; tapissier ; anarchiste.

Employé chez un marchand de meubles, abonné au Libertaire « depuis toujours » selon lui, Firmin-Honoré Émeric donna, en 1908, quelques conférences à Marseille.
En 1909, il était le responsable du bimensuel algérois L’Émancipateur (non répertorié par Bianco), qui dura deux ans. Il demeurait alors 6, rue des Tanneurs, à Alger. En août 1909, il fut condamné pour coups et blessures.

À cette époque, il était membre du groupe anarchiste Les Précurseurs, et collaborait à La Révolte (voir Maurice Gilles). Il fut également un animateur de la section algéroise du Comité de défense sociale.

En juin 1910, il déménagea au 15, rue Mizon.

En juin 1912, il écrivit au Libertaire pour expliquer que le groupe Les Précurseurs s’était autodissous faute de combattants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153911, notice ÉMERIC Firmin-Honoré [Dictionnaire des anarchistes] par Philippe Bouba, Guillaume Davranche, Rolf Dupuy, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 4 août 2016.

Par Philippe Bouba, Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. nat. d’Outre-mer, 1F/15 et 1F/17 — La Révolte des 14 août et 4 septembre 1909 — René Bianco, « Cent ans de presse anarchiste… », op. cit. — Le Libertaire du 1er juin 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément