HOURT Jean, Mathias [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 25 juin 1859 à Reims ; mort le 17 juillet 1910 à Paris (XIIeme arr.) ; menuisier ébéniste ; anarchiste de Paris, Montreuil (Seine-Saint-Denis) et de Reims (Marne).

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Le 31 décembre 1887, Jean-Mathias Hourt se maria à Reims avec Anna Fricker, tisseuse. Il demeurait à Reims, 22 rue des Carmélites.
Jean Hourt, que le Préfet de la Marne qualifiait de "partisan de la propagande par le fait", avait été signalé le 25 octobre 1894, par la Préfecture de police, comme un actif propagandiste anarchiste dans les ateliers parisiens où il travaillait. Ayant demeuré notamment 67 rue de Reuilly, 3 rue du Chemin Vert et 80 Boulevard de la Villette (août 1893) à Paris, il milita dans les groupes de la banlieue-est et notamment au groupe abstentionniste de Montreuil. Il était en relations avec les compagnons Aimé Bligny, Gustave Leboucher et Aimé Anceau. Ouvrier menuisier ébéniste, il faisait une intense propagande dans les ateliers où il travaillait.
Il correspondait avec les anarchistes de Reims. Il figurait sur l’état nominatif des anarchistes du 26 décembre 1893.
Arrêté le 3 mars 1894, à son domicile rue du Chemin Vert, 3 cité Joli, pour affiliation à une association de malfaiteurs, il fut libéré le 10 mars, il bénéficia d’un non lieu.
Hourt figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes du 31 décembre 1894, il demeurait 67 rue d’Avron. Sur celui du 31 décembre 1896, il était noté comme « dangereux », son domicile était recherché. Son dossier à la Préfecture de police portait le n°327.388. Sur l’état de 1901, il demeurait 18 rue de l’Eglise à Montreuil.
Le 19 mai 1897, il fut retrouvé à Vitry-le-François (Marne), où il travaillait comme menuisier ; il demeurait auparavant 67 rue de Reuilly à Paris.
Le 18 décembre 1897, il divorça d’Anna Fricker.
Début janvier 1898, il quittait Vitry-le-François pour regagner Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153932, notice HOURT Jean, Mathias [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 13 novembre 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES :
Archives Départementales de la Marne, 30 M 106 — Archives de la Préfecture de police Ba 1499, 1500 — Archives de la Marne. Etat civil Archives de Paris. Etat civil — Archives de Paris. Etat civil — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — La Liberté 4 mars 1894 — Notice Jean, Mathias Hourt du Dictionnaire des militants anarchistes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément