TÉVENAT Joseph, Eugène [Dictionnaire des anarchistes]

Par Notice complétée par Rolf Dupuy

Né le 28 juin 1900 à Bourg-de-Péage (Drôme). Ouvrier en chaussures, anarchiste et syndicaliste de Romans.

Fils d’un menuisier et d’une ouvrière en chaussures, Eugène Tévenat, machiniste en chaussures aux établissements Roux, fut engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale et servit au 25e régiment d’artillerie.

Membre du groupe libertaire de Romans, il fut, en 1924, l’un des dirigeants de la grande grève des ouvriers de la chaussure qui, du 2 avril au 11 mai, opposa les 5000 ouvriers aux patrons des 42 usines de Romans. Suite à des échauffourées, il fut traduit en justice avec les libertaires Lucien Bernizet* et Rouchon et le communiste Revol, et condamné par défaut le 25 mai 1924 à quatre mois de prison et 150 F d’amende. Après la grève, Tévenat constitua un syndicat autonome des Cuirs et Peaux de Romans dont il fut secrétaire général et qui était considéré par les unitaires comme « anarcho-syndicaliste ».

Secrétaire adjoint de la Bourse du travail en 1925, il en devint secrétaire général l’année suivante. Il était alors membre du groupe d’études sociales de Romans et animait de nombreuses réunions et soirées en tant que chansonnier libertaire. Il collabora à cette époque à la série quotidienne du Libertaire (1923-1925). En 1927, il fut, semble-t-il, secrétaire général d’un éphémère « groupe artistique plébéien » de tendance anarchiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154079, notice TÉVENAT Joseph, Eugène [Dictionnaire des anarchistes] par Notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 19 avril 2014.

Par Notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. Nat. F 22/42. — Arch. Dép. Drôme, 10 M 18. — Arch. Com. Romans. — La Vie ouvrière, 1924-1926.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément