ALEMANY Frédéric, Jean-Marie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Daniel Vidal

Né le 3 juin 1960 à Blida (Algérie) ; militant anarchiste des Bouches-du-Rhône.

Fils de Julien Alemany et Christiane Raydon, Frédéric Alemany, lycéen, lors d’une manifestation à Marseille en 1978, alors qu’il portait un drapeau noir, Frédéric Alemany fut contacté par un membre du Groupe Libertaire de Marseille qui était fédéré à la Fédération anarchiste. Ce groupe tenait des permanences et ses réunions internes dans un local situé 72 Bd Eugène Pierre. Il adhéra au groupe en 1979. Il y rencontra la petite-fille d’Antoine Gimenez*, Viviane Furet, qui devint sa compagne jusqu’en 2000 et avec qui il eut deux enfants. Le groupe changea de local pour le 3 rue Fontaine de Caylus, puis pour le 11 rue Saint Vincent de Paul qui appartenait à la Libre Pensée autonome des Bouches du Rhône qu’André Arru* animait. Il fit la connaissance de Bruno Salvadori, alias Antoine Gimenez, qui eut sur lui une forte et durable influence. Il eut des contacts épistolaires avec la CNT-AIT qui était hébergée à la Bourse du Travail, et avec le CIRA où il rencontra Pepita Carpena*.

D’abord garçon de café, il devint salarié de la société Dormex à Marseille de 1982 à 1986 où il était élu délégué syndical CFDT. Il était présent aux Rencontres libertaires de Venise en 1984.

En 1988, il quitta Marseille. En Dordogne, il resta en relation épisodique avec des regroupements libertaires, sans y militer. Ponctuellement actif dans le Collectif de soutien aux sans papiers à Périgueux en 2007 et 2008, il a travaillé dans le secteur immobilier. Sylvie Prévost est sa compagne depuis 2000.

Membre fondateur des « Giménologues », un regroupement informel qui travailla à la transmission des mémoires écrits d’Antoine Gimenez qui avait écrit ses souvenirs de la Guerre d’Espagne ; les « Giménologues », après avoir lu le manuscrit, retrouvèrent son auteur et réécrirent le document. Il fut publié en mars 2006 sous la forme d’un ouvrage intitulé Les Fils de la Nuit. Souvenirs de la Guerre d’Espagne, en coédition avec l’Insomniaque (deuxième édition en juillet 2006). Il se vendit à 3000 exemplaires, l’ouvrage fut traduit en espagnol en 2008. Un site internet et un feuilleton radiophonique diffusé par plusieurs radios en France furent créés par les « Giménologues ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154095, notice ALEMANY Frédéric, Jean-Marie [Dictionnaire des anarchistes] par Daniel Vidal, version mise en ligne le 3 mai 2014, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Daniel Vidal

SOURCES : Entretien réalisé le 13 août 2008 avec le concerné.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément