ALZON Benoît [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Anthony Lorry, Marianne Enckell

Né le 6 septembre 1872 à Massiac (Cantal), mort le 25 mars 1939 à Paris 15e arr. Cordonnier, anarchiste.

Benoît Alzon fut condamné à plusieurs reprises dans divers départements, entre 1892 et 1894, pour vol ou vagabondage.
En début du XXe siècle, il habitait 33, rue des Champarrons à Colombes. Adhérent au groupe anarchiste d’Asnières, il collabora à L’Anarchie, le journal individualiste fondé par Libertad.
Omis de la classe 1892, il fut mobilisé de 1915 à 1919.

En 1923, il figurait sur une liste établie par la police recensant « les anarchistes disparus du département de la Seine et recherchés ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154097, notice ALZON Benoît [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Anthony Lorry, Marianne Enckell, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 3 mai 2020.

Par Rolf Dupuy, Anthony Lorry, Marianne Enckell

SOURCES : A.N. F7/13053 — AD Gard 1M756. — Recrutement militaire de la Seine. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément