BABIN Auguste

Par Claude Geslin, Guy Haudebourg

Né le 29 août 1887 à Candé (Maine-et-Loire), mort le 18 octobre 1969 à Nantes (Loire-Atlantique) ; ouvrier menuisier aux Chantiers de la Loire à Nantes devenu artisan ; militant communiste (PCF) de Loire-Inférieure, adjoint au maire de Rezé (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), dirigeant syndical.

Auguste Babin fut un des premiers militants communistes du département. En 1922, il était secrétaire du groupe communiste de Doulon (Nantes). Militant des comités syndicalistes révolutionnaires en 1921, il devint secrétaire adjoint de l’Union départementale de la Confédération générale du travail unitaire (CGTU) de Loire-Inférieure. En 1923, le syndicat du Bâtiment CGTU de Nantes, dont il était secrétaire, décida de le présenter comme candidat au poste de délégué titulaire de la troisième région unitaire. En 1924, il devint secrétaire de l’Union départementale unitaire tout en restant secrétaire du Bâtiment de Nantes ; il conserva ces fonctions en 1925.

Son action fut ensuite plus directement politique. Candidat du Parti communiste aux élections municipales de Nantes en 1925 (7 % des voix) puis aux élections au conseil général dans le canton de Bouaye en octobre 1931, il représenta à nouveau le PCF en 1932 dans la troisième circonscription de Nantes lors des élections législatives. La préfecture le présentait alors comme artisan menuisier à Pont-Rousseau (Rezé). Il était largement distancé par le socialiste SFIO Thiéfaine (320 voix contre 3 953) lui-même nettement battu dès le premier tour. En 1934, il fut à nouveau candidat du PCF pour une élection au conseil d’arrondissement dans le canton de Bouaye (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Ancien combattant 1914-1918, il ne fut pas mobilisé en 1939. Lors des élections postérieures à la Libération, le PCF le présenta comme ayant été interné pendant la guerre mais nous n’en savons pas plus.

Dès 1945, Auguste Babin fut actif dans sa commune de Rezé où il fut adjoint au maire socialiste Boutin* en 1945. Réélu au conseil municipal avec quatre autres communistes en 1947, il devint alors troisième adjoint. Il était encore conseiller municipal de Rezé lorsqu’il fut candidat au conseil général dans le canton d’Aigrefeuille (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) en 1955 (3 % des voix). Il fut encore candidat aux cantonales, en 1958, dans le canton de Bouaye (19 %).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15411, notice BABIN Auguste par Claude Geslin, Guy Haudebourg, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 19 juillet 2009.

Par Claude Geslin, Guy Haudebourg

SOURCES : Arch. Nat. F7/13261. — Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1M485, 1M604, 1M614, 40W133. — La Bretagne communiste, 1923. — Le Travailleur de l’Ouest, 1924-1932. — Clarté, 1947. — Ouest-Matin, 6 avril 1955. — Ouest-France, 19 avril 1955, 22 avril 1958, 9 mars 1964. — État civil de Candé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément