CHEVALIER Fernand, Joseph, René [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à Delémont le 3 novembre 1915, mort en mars 1943. Menuisier, syndicaliste, volontaire en Espagne.

Menuisier à Genève, Fernand Chevalier faisait partie durant les années trente de la Ligue d’Action du Bâtiment. Il participa à l’affaire de la démolition des taudis (voir Lucien Tronchet) et fut condamné en février 1936 à 4 mois de prison à ce titre et pour des bagarres avec des fascistes.

En août 1936, il partit combattre en Espagne avec Albert Minnig* et Louis Walther*, d’abord dans la colonne Los Aguiluchos de la FAI, en août, puis dans la section italienne de la colonne Ascaso, dans le groupe de la "mitrailleuse suisse". Il fut blessé au bras. Il revint d’Espagne en mai 1937 et se fixa à Aix-les-Bains, en France.

En septembre 1939, il rentra en Suisse lors de la mobilisation de l’armée et fut condamné à 45 jours de prison par le tribunal militaire. Il mourut de maladie à Genève en mars 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154122, notice CHEVALIER Fernand, Joseph, René [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 13 avril 2014, dernière modification le 13 avril 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Réveil, février 1936 et août 1936, mars 1943 — Nic Ulmi, Peter Huber, Les Combattants suisses en Espagne républicaine, 1936-1939, Lausanne, Antipodes, 2001 — A. Minnig et E. Gmür, Pour le bien de la révolution. Deux volontaires suisse miliciens en Espagne, CIRA, Lausanne 2006 — Gustave Perdrisat, Trois mois au service de la Révolution espagnole : récit-reportage d’un ex-volontaire, auto-édition, ca 1940 — Ministère public Genève — Archives fédérales suisses.

Version imprimable Signaler un complément