BARRIAL Célestin, Louis [dit Le Parigot] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Daniel Vidal

Né le 7 juin 1892 à Nîmes (Gard), mort le 25 novembre 1946 à Nîmes. Ouvrier cordonnier. Militant de l’AFA puis de la FA à Nîmes.

Célestin Barrial, dit Le Parigot, qui avait été réfractaire lors de la Première Guerre mondiale, était un militant anarchiste et syndicaliste qui travaillait comme ouvrier cordonnier. Au début des années 1920, il habitait à Nîmes, 4 rue Clerisseau, et il était membre du groupe anarchiste dont faisaient entre autres partie Fieux, Revolon, Geay et un des frères Gauzy et qui se réunissait au débit de boisson tenu par le compagnon Louis Victor dit Mephisto. En 1928 Barrial était membre du groupe de l’Association des fédéralistes anarchistes (AFA) et en 1935 le secrétaire du groupe de Nîmes, adhérent à la Fédération Anarchiste Internationale. Le 10 novembre 1932, il avait présidé une conférence publique d’Aristide Lapeyre aux côtés de Raoul Reynaud.

Il fut en 1935-1936 l’un des animateurs avec André Prudhommeaux et Ludovic Pradier du Comité anarcho-syndicaliste de Nîmes qui se réunissait 10 rue Emile Jamais puis, à partir de mars 1937, au Café de l’Industrie situé Boulevard de l’amiral Courbet.

En 1939 lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Célestin Barrial, qui demeurait 1 rue Corconne à Nîmes, ne fut pas mobilisé. Figurant sur une liste des "anarchistes français dangereux pour la sécurité nationale", il a été l’un des premiers arrêtés par les autorités et a été interné pour deux ans dans un camp. Pendant l’Occupation allemande il fut arrêté à plusieurs reprises. A la Libération il militait au groupe de Nîmes de la Fédération Anarchiste.

Célestin Barrial est mort à Nîmes fin 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154256, notice BARRIAL Célestin, Louis [dit Le Parigot] [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Daniel Vidal, version mise en ligne le 20 avril 2014, dernière modification le 6 mai 2020.

Par Rolf Dupuy, Daniel Vidal

SOURCES : Terre Libre, années 1934-35 — CQFD, n°38, 10 janvier 1947 — Trait d’Union Libertaire, n°1, 1er janvier 1928 — AD Gard 1M756 & 1W173. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément