AIGUIER Louis, Siméon [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 24 septembre 1860 à Hyères (Var). Ouvrier portuaire, militant de Marseille et Toulon dans les années 1890.

Ouvrier portuaire, Louis Aiguier ne cessait de se déplacer, travaillant successivement à Toulon, Aix et Marseille. De 1878 à 1888 il a été condamné à onze reprises par les tribunaux correctionnels de ces villes à des peines de 15 jours à 8 mois de prison pour "outrages par paroles" et surtout "outrages et rebellion à agents".

En 1893 il était le gérant-imprimeur de L’agitateur (Marseille) et à ce titre il comparut six fois devant le tribunal (une fois en simple police, deux fois en assisses et trois fois en correctionnelle). Le garni où il logeait rue Thubanneau fut perquisitionné à plusieurs reprises. Il changea alors de domicile et habita 25 rue d’Aix avec sa femme et ses enfants. Il se fit embaucher par l’administration de La petite république du midi comme vendeur de journaux.

Il repartit ensuite pour Toulon où en 1895 il travaillait à l’arsenal, puis en 1896 (?) à l’usine à gaz. Il fut alors rayé de la liste des anarchistes du département des Bouches-du-Rhône.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154388, notice AIGUIER Louis, Siméon [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 21 avril 2014, dernière modification le 21 avril 2014.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : AD Bouches-du-Rhône M6/3388, 3394, 3397, 3398, 4687, 4700, 21/10 — AD Var 7 M 7.1, 3 Z 7/6 — R.Bianco, "Le mouvement anarchiste à Marseille", op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément