BIGET Yves-Michel [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né à Nantes le 15 juin 1918, mort le 31 juillet 1973. Marin puis employé de la sécurité sociale. Militant de l’AOA et de la CNTF.

Pendant l’Occupation, Yves-Michel Biget participa à la résistance en Bretagne dans le réseau Libération-Nord. Il avait également, comme marin, participé à plusieurs débarquements de matériel sur les côtes sud de la Bretagne.
Au début des années 1950, Biget soutenait l’action du CAGI (Comité d’action des gauches indépendantes) de Claude Bourdet. En 1954, domicilié à Vertou (Loire-Inférieure), il animait le Cercle d’études socialo-syndicalistes de l’Ouest-Nantes. Leur Lettre affirmait : « Au seuil de cet automne 1954, nous pensons que refuser les vieux legs anarcho-syndicalistes (au dessus des partis et philosophies) pour se livrer aux nouveaux syndicalismes réformistes, confessionnels, politisés (CGT-FO, CFTC, CGT) c’est favoriser la régression sociale, c’est livrer le syndicalisme au patronat ou à l’État, c’est donc nier la continuité de l’esprit syndicaliste fait de l’union des idéaux : syndicalisme révolutionnaire et socialisme révolutionnaire. »

Yves- Michel Biget fut alors membre de la CNT, secrétaire de la 10e union régionale, et collabora régulièrement à son organe Le Combat Syndicaliste. Dans les années 1960 il collaborait également à L’Anarchie, organe de l’Alliance Ouvrière Anarchiste (AOA) à laquelle il avait adhéré. Il était également membre de l’Union des athées.

En novembre 1966 il constitua avec André Sénez un Comité de coodination anarcho-syndicaliste et anarchiste de l’ouest (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire) et l’année suivante il était l’un des rédacteurs du bulletin La Lettre Syndicaliste Révolutionnaire de l’ouest (n°1, janvier 1967) publié par André Sénez à La Chapelle Gaugain (Sarthe) ; la lettre qui était selon A. Sénez « l’organe d’un groupe anarchiste ouvrier et paysan » n’a publié que 3 ou 4 numéros ».
ll a aussi animé une revue "nationalitaire" bretonne de "gauche"

Y.M. Biget est mort le 31 juillet 1973 et a été inhumé le 1er août à Camaret.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154401, notice BIGET Yves-Michel [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 1er mai 2014, dernière modification le 13 janvier 2020.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Papiers Risacher, dossier CAGI. — La Résistance dans le Calvados, le réseau "Alliance".Combat Syndicaliste, 6 septembre 1973 — R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit. — Bulletin du CIRA, Marseille, n°23-25, op. cit. — Site internet www.cnt-ait.info/ (Histoire de la CNT) — Espoir, Toulouse, 9 septembre 1973. – Notes de Gael Roblin.

Version imprimable Signaler un complément