COUTIÈRE Marius [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Mineur anarcho-syndicaliste, militant de la CNTF à Saint-Etienne (Loire).

En 1947 Marius Coutiere était membre du syndicat CNTF des mineurs de la Loire et collaborait au Libertaire. Il travaillait à la mine de Saint Jean Bonnefonds et éditait à cette époque le journal des mineurs CNT Les Gueules noires (Saint-Étienne, 1948-1949).

Le 10 juin 1964, il fut élu au bureau de l’UL-CNTF de Saint-Étienne en tant que secrétaire. Les autres membres du bureau étaient Marcel Renoulet* et M. Morel. Il collaborait à cette époque au bulletin L’anar (39 numéros d’avril 1954 à décembre
1964) publié par Marcel Renoulet, d’abord comme bulletin intérieur du groupe Sébastien Faure, puis à partir de 1958 du groupe Radar. Il a également collaboré au bulletin L’Homme Libre (Saint-Étienne, n°1 octobre 1960) qui à partir des années 1967, sous la direction de M. Renoulet, et tout en continuant à se revendiquer de
l’étiquette anarchiste, arguant de son absence de dogmes, de sa tolérance et de son éclectisme, glissera de plus en plus vers des thématiques antisémites et négationnistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154420, notice COUTIÈRE Marius [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 1er mai 2014, dernière modification le 1er mai 2014.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément